Penser à nettoyer et ranger les outils du jardin

Malheureusement avec l’automne, et la saison hivernale qui pointe le bout de son nez, jardiner ne sera dorénavant plus possible. C’est pendant cette période que je programme le nettoyage de mes outils de jardin et que je m’assure ainsi de les retrouver en très bon état au printemps prochain.

Les outils de terre

Outils de jardinPeu importe leurs usages, les bons outils de jardinage reviennent chers. Il n’est donc pas question pour moi de les laisser se rouiller ou s’abîmer, alors que de petits gestes d’entretien suffisent à les garder en très bon état. Des efforts qui sont aujourd’hui récompensés, puisque cela fait maintenant plusieurs années que j’utilise les mêmes outils, sans avoir à les remplacer.

Je serais donc ravi de partager avec vous ces astuces, que j’ai dans un premier temps découvertes sur l’excellent site Binette & Jardin. Nous allons commencer par l’entretien des outils qui entrent en contact avec la terre. L’idéal serait bien sûr de les nettoyer après chaque utilisation. Sinon, la première étape est de retirer les terres sèches qui s’y collent. Pour ce faire, je laisse tremper une demi-journée dans un seau rempli à trois quarts d’eau avec un peu de javel la tête des bêches, râteaux, houes, binettes et autres.

Par la suite, avec une brosse à chiendent, je gratte les derniers résidus de terre qui restent. Pour les taches de rouille, une brosse métallique avec un peu d’huile de coude et vous y arriverez facilement à bout. Enfin, je rince abondamment les outils pour débarrasser des traces de javel. Je sèche par la suite avec un vieux chiffon propre, j’enduis d’une légère couche d"huile et je stocke dans un endroit au sec.

Les outils de coupe

Les cisailles, les ébrancheurs, les tailles-haie, les sécateurs font partie des outils de coupe les plus utilisés par les jardiniers amateurs. Ces derniers doivent être minutieusement entretenus, pour préserver leur tranchant, mais pour surtout assurer le bon fonctionnement de leur mécanisme.

Je commence par la désinfection et le nettoyage des lames pour retirer toutes traces de sèves de plantes et résines à l’aide d’un chiffon doux qui a été imbibé d’alcool à brûler. Autrement, utilisez de l’eau savonneuse, si vous n’en disposez pas.

Dans le cas de présence d’une rouille, grattez avec un papier abrasif. Et pour atteindre les parties inaccessibles, je n’hésite pas à démonter les outils en cas de besoin. Prudence est de mise cependant, car il faut être un petit peu bricoleur pour réussir le remontage.

Par ailleurs, il vous sera également plus facile d’affûter les lames des outils si ces dernières sont démontées. Vous serez plus à l’aise dans vos gestes. Toutefois, vous pouvez le faire avec une pierre à aiguiser. Une fois l’affûtage terminé, j’enduis d’huile de lin les lames, tout en graissant légèrement les axes et les ressorts. Enfin, je range les outils dans un lieu à l’abri de l’humidité.

Écrit par Maxime le dans Un brin de jardinage

Une idée de bricolage ? Dites-le !

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 3ygskhi5kn