La fenêtre de toit : quelles normes ? comment la choisir ?

Même si l’aménagement de vos combles en pièce à vivre est très réussi, la mise en place d’une ou plusieurs ouvertures est toutefois indispensable pour que les lieux soient réellement habitables : l’installation d’une fenêtre sur le toit s’impose.

Les normes et les impératifs à respecter

Difficile en effet de faire une impasse sur ce type de fenêtre notamment si l’on veut que la pièce bénéficie de la lumière du jour et des rayonnements du soleil. Ainsi, été comme hiver, vous aurez la possibilité d’aérer quotidiennement, ce qui est surtout indispensable pour ceux qui y ont aménagé une chambre à coucher.

Attention toutefois, tous les toits ne peuvent recevoir de une fenêtre de toit. Pour que la création de cette nouvelle ouverture soit possible, une pente minimale de quinze pour cent est exigée. L’objectif est ici d’assurer un bon écoulement des eaux de pluie. Autrement, il y a de grands risques de fuites et d’infiltrations. En outre, l’emplacement de la fenêtre doit être à un mètre du sol au minimum. En effet, plus haut, son ouverture et sa fermeture risquent d’être difficilement accessibles. Et pour ce qui est maintenant des dimensions de sa menuiserie, ce sera bien sûr en fonction de la taille des combles. Mais d’ores et déjà, pour que la luminosité soit optimale, sa surface vitrée doit être équivalente à quinze pour cent de la surface totale de la pièce.

Concernant les démarches éventuellement à accomplir, la pose d’une fenêtre de toit de marque Velux ne nécessite pas de permis de construire. Une simple déclaration de travaux auprès de la Mairie est par contre requise dans bien des cas. Renseignez-vous auprès de votre mairie concernant les règles du Plan local d’urbanisme ou PLU de votre commune. Vous aurez également les informations sur les éventuelles règles de mitoyenneté à respecter, dans le cas où la nouvelle lucarne offre une vue directe sur la maison de vos voisins.

Quelle fenêtre pour votre comble ?

Dans le cas où le toit de votre grenier remplit toutes ces conditions, commencez par définir le type d’ouverture de votre fenêtre. Cette dernière sera surtout choisie en fonction de la configuration générale de la pièce. Trois options se présentent à vous au travers des modèles avec une ouverture par projection, par rotation, ou latérale.

La toiture de votre construction a une pente faible ? Une ouverture par projection conviendra mieux dans la mesure où l’encombrement est minimal avec ce système. La rotation est cependant conseillée si vous disposez de beaucoup d’espace entre le plafond et le sol. Des trois, la latérale est la moins rencontrée. Par contre, elle est recommandée aux personnes qui désirent avoir un accès facile sur leur toit par l’intermédiaire de cette ouverture.

Enfin, le vitrage jouera aussi un rôle très important dans la qualité de votre de fenêtre de toit. Offrant à la fois une excellente isolation thermique et acoustique, le double vitrage est aujourd’hui le plus rencontré. Toutefois, vous pouvez aussi opter pour du triple. Seul bémol, la fenêtre risque ici de peser très lourd. Par la suite, selon vos besoins, vous pourrez y installer une moustiquaire, des stores ou des occultations anti-soleil.

Écrit par Maxime le dans Un brin d’aménagement

Une idée de bricolage ? Dites-le !

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : q2k45aftdi